Boutique

Violon 3/4 Menzel

Violon 3/4 Menzel neuf

Violon 3/4 Suzuki Nagoya japon 1967

Le dépôt-vente

L’atelier propose un service de dépôt-vente pour les violons, les altos, les violoncelles et les contrebasses mais aussi leurs archets. Il s’agît de la méthode qui permet à un particulier de vendre son instrument au meilleur prix.

Elle n’assure cependant pas de date précise pour un éventuel encaissement.

Le choix de déposer votre instrument dans mon atelier pour la vente de celui-ci vous offre différents avantages :

  • L’assurance du meilleur prix de vente : L’expertise et les garanties de l’atelier de lutherie permettent de vendre votre violon, alto ou violoncelle à sa vraie valeur. Par opposition au système de vente en achat direct ou la vente sur n’importe quel autre support non-spécialisé (eBay, kijji et autres petites annonces…).
  • Des marges entre 10 et 20% dégressives suivant la valeur de l’instrument.
  • Votre instrument profitera par conséquent du passages de musiciens à la recherche de l’instrument de leur rêve : peut-être le votre.
  • Vous profiterez également de l’assurance de l’atelier lors du dépôt de votre instrument.

Les critères de qualité des instruments entrant en dépôt-vente sont les même que tous les autres instruments proposés dans l’atelier.

Ainsi, les instruments endommagés, défectueux ou non-jouables seront systématiquement refusés. Les pré-requis pour déposer votre instrument à l’atelier seront :

  • Les instruments doivent premièrement correspondre aux critères de qualité de l’atelier, bien montés et sains. Une révision complète, un nettoyage sont tout de même encouragés pour augmenter leur chance de vente.
  • Il faudra ensuite signer un contrat de Dépôt-Vente. Celui-ci réalisé en double exemplaire, précisera le montant de vente ainsi que la marge.
  • De même, une photocopie de pièce d’identité est obligatoire
  • Enfin, il sera nécessaire de s’inscrire au registre de police de l’atelier

La reprise de votre instrument

Une reprise intervient uniquement dans un cadre très précis : si et seulement si le client souhaite faire l’acquisition d’un instrument de valeur supérieure proposée par l’atelier. Il y a ensuite deux cas de figure :

  • Dans le cas ou l’instrument a été acheté précédemment à l’atelier et sur la présentation de  sa facture. Celui-ci sera repris à sa valeur d’achat si il n’a pas été endommagé et a été aussi parfaitement entretenu. Auquel cas les frais de réparation seront d’abord déduits de la reprise. (Uniquement dans le cas d’un instrument ancien. Pour tous les instruments modernes, une décote est appliquée en fonction de la date d’achat)
  • Si l’instrument n’a pas été acheté à l’atelier alors celui-ci sera alors traité comme un achat-direct.